Biochar

Nous sommes spécialisés dans la fabrication de biostimulants naturels qui favorisent la croissance des plantes de manière durable et responsable.

Qu'est-ce que c'est ?

Origines:
Le biochar est originaire d’Amérique du Sud, plus précisément du bassin Amazonien. Là-bas les peuples indigènes ont dû apprendre à cultiver des sols pauvres. Ils comprirent que le recyclage était un élément clé dans l’amélioration de leurs sols.
En raison de la vitesse de décomposition de la matière organique et d’un lessivage important dû aux précipitations, leur agriculture produisait juste assez de nourriture pour maintenir leur niveau de population.


La phase d’expansion pu seulement s’amorcer lorsque les peuples amazoniens commencèrent à ajouter un ingrédient de plus à leur tas de déchets : une forme de charbon spéciale, pyrolysée, que nous nommons aujourd’hui le biochar.
Avec cet ajout leurs terres se sont transformées en terre ultra fertile ce qui a débouché sur un développent exceptionnel de leur civilisation.

Qu’est que c’est concrètement
Le biochar est de la matière organique pyrolysé, c’est-à-dire torréfiée à des températures supérieures à 350 °C, avec très peu d’oxygène en présence.
Le mot biochar a été forgé par l’écologiste Peter Read en 2005. C’est la contraction de la biomasse, un autre terme qui peut désignier la matière organique utilisée pour le fabriquer.


C’est une forme de charbon qui, grâce à cette combustion à basse température, va permettre qu’il garde sa structure à l’échelle microscopique. Si on l’observe au microscope on constatera qu’il est extrêmement poreux et constitué de cellules vides.

Quelles sont ses propriétés?

Habitat pour micro-organismes
Tout les espaces internes sont absorbants et ils retiennent l’eau et tout ce qui est produit par les micro-organismes, à savoir des sucres, des protéines et des nutriments directement disponibles. Il faut savoir que dans le sol, les micro-organismes ont également des prédateurs, et ces cavités leur servent de refuges/abris.
Cette immense surface a une grande capacité d’échanges cationiques (CEC). Ainsi, les nutriments peuvent être stocké dans le charbon.

Rétention d’eau et de nutriments
Les nombreuses cavités se remplissent d’eau et de nutriments grâce à leur capillarité.
La structure interne du biochar augmente donc la capacité de rétention en eau d’un sol, sa surface agit comme un réservoir de nutriments, c’est là un des bénéfices les plus important qu’elle offre aux plantes
Les nutriments nourrissent non seulement les plantes mais aussi les micro-organismes qui ont élu domicile dans les complexes résidentiels du biochar.
Cela à l’avantage de limiter la quantité de nutriments qui se trouve lessivé et évacué par les eaux de pluies.
L’eau est redistribuée aux plantes en fonction de leurs besoins. Ce qui confère au sol amandé une bonne tolérance à la sécheresse.
L’intérêt du biochar est également sont pouvoir tampon lors de grande précipitation. Des études ont été menées sur des sol pauvre avec peu de matière organique : ce sol ne pourra absorber que 13mm d’eau de pluie avant que celle-ci ne commence à s’écouler. Chargé de biochar, ce sol pourra retenir 203 mm de pluie avant que l’écoulement n’ait lieu.

Séquestration du carbone
Un des autres atouts du biochar est qu’il empêchera le carbone de se libérer rapidement du sol sous forme de gaz à effet de serre. Par ses propriétés, le biochar n’intègre pas le processus de décomposition auquel sont soumis par exemple tout autre matière organique en décomposition. Si cette matière organique est pyrolysée cette forme de carbone restera séquestré dans le sol durant plusieurs siècles. Le biochar séquestre également différent gaz produit par les micro-organismes comme les oxyde d’azote nuisible pour le climat actuel.


Les gazéificateurs à biochar brûlent les émissions de gaz lors du processus de la pyrolyse lorsque l’air pénètre dans la chambre de combustion placée au-dessus de la matière première. Des études démontrent qu’une utilisation généralisée du biochar pourrait permettre de réduire de 12% par an les émissions de méthane, qui est 20x plus puissant que le dioxyde de carbone.


La chaleur produite lors du processus et soit distribuée directement sous forme d’eau chaude afin de chauffer les bâtiments alentour, soit transformée en électricité pour alimenter le réseau. En résume, avec le biochar, tout se transforme de manière bénéfique.

Utilisation

Le biochar est simple d’emploi.
Pour recevoir les meilleurs conseils d’utilisation, rendez-vous sur la page biochar du shop !